Logo Gmeinschaftspraxis Karsten Hamm

Dr. med. Peter Karsten
Stephan-Peter Hamm

Aßmannshauser Straße 11A
14197 Berlin
Telefon: 030-82 70 93 00
Fax: 030-82 70 93 01

 

Vaccin contre la fièvre jaune

Le Dr. Klose est autorisé par le sénat de Berlin à effectuer la vaccination contre la fièvre jaune. Pour plus d'informations, veuillez vous référer au menu, à la rubrique "Conseil des voyageurs".

Hépatites (jaunisse contagieuse) A + B

L'hépatite A est répandue dans tous les pays du sud (y compris la Turquie). Une simple vaccination est une protection sûre. Elle ne fait pourtant pas partie des prestations prises en charge par les caisses d'assurance-maladie légales. L'hépatite B fait partie des prestations remboursées jusqu'à l'âge de 18 ans. Cette hépatite est fréquemment chronique. Elle se transmet par voies sexuelles ou par l'abus de drogues, pourtant dans beaucoup de cas, elle apparait aussi chez des personnes qui n'appartiennent à aucun groupe à risque et qui ne savent pas comment elles l'ont contractée.
Il y a beaucoup d'exceptions pour lesquelles les caisses légales prennent en charge les frais de vaccination pour une hépatite - A ou B - (maladie de foie chronique, groupes à risque, profession ou inclinaisons sexuelles). Dans tous les autres cas, spécialement pour la vaccination en prévoyance d'un voyage, nous vous recommandons fortement la vaccination, ce qui est aussi l'avis de tous les experts. Elle doit être alors payée par vous-même, les frais sont d'environ 180€ pour trois injections pour l'hépatite A et B. Nous vous conseillerons volontiers sur le ou les vaccins nécessaires dans votre cas, et nous vous informerons sur les possibilités de remboursement par les caisses d'assurance-maladie légales.

MET (méningo-encéphalite à tiques /MET))

La méningo-encéphalite à tiques (MET) est une maladie du cerveau ou des méninges qui se caractérise par des inflammations. La maladie est déclenchée par l'agent pathogène MET qui est transmis par les tiques. Une mis à distance immédiate de la tique après une piqûre ne protège pas, car l'agent pathogène est transmis dès le premier contact. Environ 10% des personnes contaminées tombe gravement malade et présente des dommages à long terme du système nerveux central (paralysies). Pour environ 1% des cas (surtout les personnes âgées), la maladie est mortelle. Il n'y a aucun médicament pour le traitement de la MET. Seulement la vaccination complète, et réalisée à temps, protège de la maladie.

Quand est recommandée la vaccination?

La MET est présente avant tout en Allemagne du Sud. De plus, il est prévisible que la MET se propage au cours des prochaines années. Sur le site internet „Zecken.de“ du fabriquant du vaccin Baxter, est à votre disposition une carte de l'Allemagne interactive. En donnant votre code postal, vous recevrez des informations sur la présence de MET dans votre région. En dehors de l'Allemagne, les régions suivantes font partie de la zone d'endémie de la MET : Estonie, Finlande, Croatie, Lettonie, Lituanie, Autriche, Pologne, Russie, Suède, Suisse, République Slovaque, la Slovénie, la République tchèque, l'Ukraine et la Hongrie. La vaccination est recommandée par la commission des vaccins (STIKO) pour toutes les personnes qui vivent dans les régions contaminées par la MET ou qui envisagent d'y passer leurs vacances. La vaccination doit être effectuée en hiver pour que la protection soit déjà active au début de l'activité des tiques au printemps. La vaccination complète se compose de trois injections. Les deux premières se produisent dans un intervalle de temps d'un à trois mois et à la troisième injection de neuf à douze mois après la première injection (mois 0, 1-3, 9-12). La protection commence environ 14 jours après la deuxième injection et s'arrête, chez les personnes de moins de 60 ans, après la cinquième année.

La méningite

Les méningocoques (Neisseria meningitidis) sont des bactéries qui provoquent des inflammations des méninges (méningite). Les agents pathogènes sont transmis par la dispersion de microparticules liquides. Les symptômes d'une méningite sont une forte fièvre, de forts maux de tête et une rigidité de la nuque. La méningite se rencontre fréquemment chez les jeunes enfants ou nourrissons. En Allemagne, on compte annuellement environ 700 cas dont 50 sont mortels. Dans certains cas, des séquelles restent après la maladie, comme des paralysies ou une diminution des compétences intellectuelles. En Europe, la méningite méningocoque est devenue relativement rare. Au contraire, elle fait partie, dans beaucoup de pays du tiers-monde, des maladies fréquentes : en Afrique au sud du Sahara et au nord de l'équateur de la côte est à la côte ouest ainsi qu'en Amérique du Sud et Asie. Par exemple, la preuve de la vaccination est exigée à l'entrée de l'Arabie Saoudite (voyages de pèlerins vers la Mecque).

Quand est recommandée la vaccination de la méningite méningocoque?

La Impfkommission des Robert-Koch-Instituts (STIKO) recommande depuis 2006 la vaccination de la méningite méningocoque pour tous les enfants. La vaccination est possible chez le nourrisson dès le 12eme mois. Habituellement, l'immunisation a lieu chez les nourrissons avec les autres vaccinations réglementaires contre le tétanos, la poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenzae de type b, l'hépatite B, Streptococcus pneumoniae et oreillons, rougeole, rubéole, varicelle. Ceux qui n'ont pas reçu l'immunisation dans l'enfance, devraient se faire vacciner s'ils projettent de voyager dans des régions d'épidémie. Sont aussi vaccinées les personnes présentant des défauts immunitaires ou n'ayant pas de rate.